Article

Les startups de la Fintech en France

Les startups de la Fintech en France

Quelles sont les startups de la Fintech en France qui cartonnent ? Après l’arrivée d’Amazon, Blablacar, Netflix, Uber et Airbnb, c’est au tour du secteur bancaire et financier d’être mis au défi par les technologies de ces nouvelles entreprises disruptives, comme les néobanques, les plateformes de crowdfunding, les robots investisseurs … Aux 4 coins de l’hexagone, le développement des Fintech est en plein essor. De Paris à Lyon, en passant par Bordeaux ou encore Nantes, de nombreux événements et forums ont vu le jour et participent à promouvoir le rayonnement de la Fintech française.

 

Fintech : Définition

« Fin » fait allusion aux services financiers : banque, assurance, gestion d’actifs et conseil en investissement. « Tech » fait référence à la technologie (numérique, data, digital, mobilité). Les Fintech sont donc des startups innovantes qui mêlent les nouvelles technologies à la finance. Elles mettent la technologie au service de tous les services financiers du quotidien.

Leur objectif est de proposer des services de meilleure qualité, plus rapides et moins coûteux. Les Fintech sont des solutions technologiques telles que des agrégateurs, des solutions de paiement et de signature électronique, applications, plateformes, outils de conseil… s’appuyant sur de nouveaux usages, des technologies diverses telles que l’IA, le Cloud, l’automatisation, les algorithmes, les statistiques, la blockchain…

Pour les particuliers, elles apportent donc plus d’accessibilité et de simplicité aux services financiers classiques en réduisant le nombre d’intermédiaires, en personnalisant l’offre, l’automatisation des opérations. Elles remettent le client au centre de l’offre et cherchent sans cesse à améliorer l’expérience utilisateur (ou UX pour User Experience). Ce nouveau phénomène répond à la demande latente des consommateurs pour bénéficier de services financiers plus simples, accessibles et personnalisés.

 

L’évolution des Fintech en France

Les fintechs ont été propulsées par la crise financière de 2008. Elles se sont considérablement développées depuis 2015 dans les pays anglo-saxons. D’après KPMG (spécialiste de l’audit et du conseil) les fonds mondiaux investis dans les Fintech s’élevaient à 31 milliards de dollars en 2017 contre 25 milliards de dollars en 2016, soit une progression de 24% en 2017.

Depuis 2016, on assiste à une réelle explosion de ces jeunes pousses en France. Les investisseurs français plébiscitent la Fintech et les levées de fonds observées sont de plus en plus importantes, notamment avec KissKissBankBank qui a levé 5.3 millions d’euros en 2016. Et cette dynamique continue d’après Mikaël Ptachek, responsable du practice Fintech chez KPMG : « Le début de l’année 2018 témoigne de la poursuite d’une tendance dynamique du marché des levées de fonds Fintech en France, avec déjà près de 110 millions d’euros de fonds levés à travers plus de 10 opérations – soit déjà l’équivalent de l’année 2015 à elle seule ».

 

Investissement et Fintech : quelles innovations ?

Investissement traditionnel

L’investissement traditionnel repose sur les acteurs classiques de notre système financier : banques, assureurs et gestionnaires d’actifs. Ceux-ci proposent aux investisseurs des solutions d’investissement indirectes qui comportent des points faibles communs :

  • Faible transparence
  • Ticket d’entrée élevé
  • Frais de gestion élevés
  • Processus de souscription peu digitalisé
  • Investissements non personnalisés

Investissement moderne

La Fintech propose de traiter ces fablesses de l’investissement traditionnel grâce aux technologies numériques et digitales. Par exemple, l’investissement sur des plateformes de crowdfunding, ou financement participatif, permet d’accéder en ligne à des opérations plus transparentes, diversifiées et sans frais de gestion. Il y a moins d’intermédiaires, le client est remis au centre de l’investissement qui lui est plus rapide et moins coûteux. Ainsi, le crowdfunding a pour but de mettre en relation des professionnels, porteurs de projets et désirant lever des fonds, avec des investisseurs via des plateformes en ligne. De nombreuses Fintech proposent des plateformes en ligne permettant de collecter des fonds pour financer un projet. Les projets couvrent un large choix de sujets possibles : anniversaire, arts plastiques, musique/audiovisuel, éducation, patrimoine, secteur économique humanitaire, entrepreneuriat, soirée, association, naissance, sport, médical, vacances, édition, immobilier…

Quelques exemples de Fintech qui révolutionnent l’investissement :

  • KissKissBankBank est le numéro 1 du crowdfunding en France
  • Ulule est une plateforme de financement collaboratif française, 1er site de financement participatif européen
  • Leetchi est une entreprise française, une cagnotte en ligne et un outil de transfert d’argent par email, économie collaborative.
  • Smartbees est une plateforme qui rend l’investissement accessible aux 25 – 35 ans.
  • Immovesting est une plateforme de crowdfunding qui rend l’investissement dans l’immobilier plus transparent et accessible tout en restant sécurisé.

 

Quels sont les meilleurs événements Fintech en France ?

Les principales grandes villes de France ont développé des événements et forums qui rassemblent les grands acteurs de la Fintech : startups, fonds d’investissement, pouvoirs publics, grandes entreprises de la finance.

Paris

  • Fintech Forum est le plus grand forum de la Finance digital en Europe. Il accueille les dirigeants des principales Fintech en Europe et dans le monde
  • Viva Tech est un événement récurrent à Paris. Il rassemble les grands groupes et startups autour de l’ensemble de thématiques de l’innovation
  • FFT18 Garden Party est un événement organisé par Francefintech qui rassemble « en off » les CEO des meilleures Fintech françaises
  • Le Fintech Tour a vocation à réunir les incubateurs, investisseurs, entrepreneurs, universités, décideurs locaux de la Fintech. Organisé par la Frenchtech, l’objectif est de renforcer les écosystèmes Fintech régionaux, d’appuyer ces Fintech dans leur expansion nationale puis internationale et ainsi de faire rayonner l’ensemble de la Fintech française

Lyon

  • Fund Day est une rencontre entre des startups de la région et des investisseurs
  • Salon des entrepreneurs, l’événement n°1 des créateurs, startups et dirigeants d’entreprises

Quelques Fintech lyonnaises : Sogexia (banque 100% digitale, service de paiement),  Swikly (solution 100% en ligne pour les acomptes et les cautions).

Nantes

  • Nantesfintech a pour objectif de fédérer les acteurs de la Fintech nantaise
  • Salon des entrepreneurs, l’événement n°1 des créateurs, startups et dirigeants d’entreprises

Quelques Fintech nantaises : Livli (service comptable en ligne), Invest City (conseil en investissement immobilier locatif), Listo (gestionnaire de paies).

Bordeaux

  • Bordeaux Fintech a pour objectif d’offrir de la visibilité aux Fintech bordelaises
  • Tech’day : 1 technopole, 50 startups pour dessiner la métropole de demain, et notamment avec les Fintech bordelaises

Quelques Fintech bordelaises : Mieuxplacer.com (plateforme d’épargne en ligne), Robin’Finance (plateforme d’épargne bordelaise 100% digitalisé et transparente).

 

Les Fintech BtoC les plus prometteuses

  • Néo banque (banques 100% en ligne) : Soon, N26, Compte Nickel, Revolut.
  • Cagnottes en ligne : Lepotcommun, Leetchi
  • Gestion de patrimoine : Fundshop, MaSuccession, Grisbee, Wesave, LaFinBox
  • Moyen de paiement en ligne : PayPal, Morning, PayTop, Lydia
  • Robots advisors: Yomoni, Advize, Betterment
  • Crypto monnaies : Coinbase, Binance, Kraken
  • Finance personnelle : Spendee, Mylo, Tricount, Mint
  • Gestion de budget : Bankin, Linxo, Wallet

Les Fintech BtoB les plus prometteuses

  • Paiement sécurisé : LemonWay, TagPay
  • Finance professionnelle : N26 Business, Qonto, MonAize
  • Signature électronique : Yousign, Docusign, Eversign
  • Financement : Origin Investing
  • Services NFC : Famoco

 

Les Fintech BtoBtoC les plus prometteuses

  • Reward crowdfunding (économie du don, avec ou sans contrepartie) : Ulule, KissKissBankBank, Sponsorise.me
  • Crowdlending (économie du prêt contre intérêts) : Agrilend, credit.fr, Younited, Lendix, WeShareBonds
  • Crowdequity (négociation de parts au capital d’entreprises) : Immovesting

 

Si cet article vous a plu, vous serez sûrement curieux de lire notre article sur les meilleurs placement en 2018.

 

Cet article vous a plu ?

Recevez gratuitement tous nos conseils et actualités sur l'investissement immobilier chaque semaine

Immovesting
Plateforme de crowfunding immobilier. Accédez à des opérations immobilières par le biais du crowdfunding.
Articles similaires
Investir dans un local commercial
Pourquoi investir dans un local commercial est un excellent placement ?
Grand Paris : quel avenir pour l’investissement immobilier ?